Le projet périmètre suisse 2015


J’ai mis le texte suivant dans le site dès le début. Pendant le parcours j’ai trouvé que j’avais été un peu trop ambitieux (ou naïf). Il n’était par exemple pas possible de « visiter » toutes les bornes – certaines étaient vraiment inaccessibles sans les autorisations ou démarches nécessaires, pour d’autres j’étais suffisamment près mais les derniers mètres m’auraient coûté du temps supplémentaire disproportionné. J’ai dû contourner plusieurs sommets sur conseil des guides, à cause de conditions défavorables, voire dangereuses, ou pour des raisons logistiques. Les « couloirs » chaque côté de la frontière se sont avérés trop sévères. A part quelques rares exceptions, j’ai tenu 300-400 mètres au lieu de 150 hors montagne, en montagne c’était 1 km et au Lac Léman j’étais obligé d’aller plus près de la rive française au lieu de naviguer au milieu du lac. Je considère que ces écarts n’enlèvent en rien à la valeur de l’exploit. Plus tard, j’ai pu consulter le livre d’Andreas Vogel (voir « Autres circuits »), où j’ai trouvé qu’il s’est accordé un « couloir » de 1,5 km chaque côté de la frontière. Quant aux nuitées en montagne, nous avons trouvé plus commode de descendre à une cabane plutôt que de faire des bivouacs, même si les dénivellations supplémentaires dépassaient 500 m. Finalement, j’ai dû interrompre le parcours en novembre 2015, pour reprendre en 2016, en raison de maladie.

But 

Parcourir la totalité de la frontière suisse, si possible d’un coup

Moyens

A pied, à vélo, en trottinette, etc, ou en canoë/kayak, sans recourir aux moyens mécaniques (remontées,téléphériques, voitures, etc).

Code de pratique (« règles du jeu »)

  • Suivre la frontière au plus près, tout en restant « raisonnable »; libre d’aller des deux côtés de la frontière
  • Visiter toutes les bornes frontières, à l’exception de celles accessibles seulement au travers des propriétés privées et/ou clôturées, ou se trouvant dans des marais ou sur des murs de barrages, ou qui sont inaccessibles pour d’autres raisons.
  • Visiter tous les sommets principaux (tous ceux avec un nom et un point coté sur les cartes nationales suisses 1:50’000 et la plupart de ceux sur les cartes 1:25’000)
  • Après avoir quitté la frontière pour dormir, manger, se reposer, etc, reprendre au même endroit
  • Des écarts de la frontière sont permis pour contourner les obstacles, p.ex., mais il faut rester à l’intérieur d’un « ruban » qui s’étend 150 m de chaque côté de la frontière hors montagne, et de 500 m de chaque coté sur les lacs (1 km pour le Léman).

Pour la montagne, on renonce à fixer des écarts maximum de la frontière, mais voir ci-dessous:

  • Montagnes:
    suivre les voies standards (décrites dans les guides) même si elles s’écartent du fil des arêtes
    contourner au mieux les sections déconseillées à cause de danger de chutes de pierres, etc, ou n’ayant jamais été faites, ou considérées infranchissables dans les guides
    laisser de côté certains gendarmes où indiqué dans les guides ou si seulement à faire aller-retour (p.ex. escalade, ensuite désescalade ou rappel au même endroit, donc non franchissables « en continu »)

Nuitées

  • Hors montagne, on cherchera des auberges assez près de la frontière.
  • En haute montagne, on utilisera des refuges de montagne, si possible gardiennés, pour autant que la dénivellation ne soit pas trop grande, ce qui exigerait un trop grand effort et une perte de temps le lendemain matin.
    En général, je trouve qu’un dénivelé jusqu’à 500 mètres est encore acceptable, si les conditions sont bonnes.
    Dépassant 500 m, il faut bien réfléchir, ou seulement descendre au refuge en cas de mauvais temps. En l’absence de refuges bien placés, on fera des bivouacs.

Sections à faire en kayak

Ce qui était prévu au début, en mars 2015

1.  Le Rhin à Bâle. Kleinhüningen – Dreiländereck – frontière France rive gauche, 2 km

 

2.  Le Doubs. Barrage du Refrain – Biaufond – La Rasse, 3 km à peine

3.  Le Doubs. Saut-du-Doubs village – douane Les Brenets (Lac des Brenets), 4,5 km

4.  La Versoix. Douane Chavannes-de-Bogis – borne 3 (pt 436 m, près de La Vieille Bâtie), 9 km

5. L’Allondon. Borne 135 – borne 136, 2,5 km (possibles??)

6. Le Rhône. Borne 180 (La Plaine) – barrage de Chancy-Pougny – borne 1.5, 7,5 km (ca 500 m de portage au barrage)

7. L’Arve. Traversée, technique « du bac

8. Le Léman. L’Hermance – St-Gingolph, 57 km

 

9. Lago Maggiore. Valmara – Dirinella, 7,5 km

10. Lago di Lugano (Ceresio). Ponte Tresa – dogana, borne 49, 10 km

11. Lago di Ceresio (Lugano). Borne 8A (Cantine di Gandria) – borne 8 (dogana Gandria), 2 km

12. Lago di Ceresio (Lugano). Borne 17 (La Punta) – borne 1 (Caprino)(enclave de Campione), 4 km

13. Lago di Livigno. Barrage Punt dal Gall) – borne 6E (embouchure Ova da Chaschabella), 2,5 km

14. Inn. Martinsbruck – Altfinstermünz, 5,5 km

15. Rhein. Sargans – borne 44 (Diepoldsau), 42 km

16. Alter Rhein (contournement Diepoldsau), 8 km, en 4 sections.

17. Rhein. Diepoldsau – St. Margrethen, 6 km

18. Alter Rhein. St-Margrethen – embouchure Bodensee (Lac de Constance), borne 73, 13 km

19. Bodensee. Borne 73 – frontière Kreuzlingen-Konstanz, 35 km

20. Rhein. Konstanz – frontière Stein am Rhein – Öhningen, 22 km

21. Rhein. Frontières avec Gailingen am Hochrhein et Büsingen (enclave allemande), 11 km

22. Rhein. Altenburg – Ellikon, 13 km

23. Rhein. Rheinsfelden (ZH) – Bâle, 87 km

Ce qui s’est réellement passé

1.    Effectué, mais impossible d’accoster à la frontière (chantiers, Novartis campus).  J’ai dû aller plus loin, en amont de la Dreirosenbrücke; total 3 km

2.   Pas fait;  accès au Barrage du Refrain trop difficile, voire interdit

3.   Effectué comme prévu

4.   Effectué, mais chaviré à 2 km de la fin

 

5.   Pas fait;  pas assez d’eau

6.   Navigué seulement jusqu’au barrage, impossible d’accoster (chantier, cloisonné).  J’ai dû revenir en amont quelque 500 m; total 3,6 km

7.   Pas fait.  Accès seulement possibles trop loin de la frontière, les deux côtés

8.   Effectué, en prenant un trajet plus près de la France; total 49 km

9.   Effectué comme prévu

10.  Effectué comme prévu

11.  Effectué comme prévu

12.  Pas fait; accès seulement possible trop loin de la frontière

13.  Effectué,  accosté 1,5 km plus loin

14.  Pas fait; descente interdite à cause d’un chantier

15.-17.  Pas faits, Haut Rhin en crue

18.  Effectué

19.  Effectué jusqu’à Romanshorn, 15 km

20.  Effectué à partir de Ermatingen, 17 km

21.-22.  Pas faits (parcours en vélo)

23.  Sections effectuées:  Rheinsfelden – Laufenburg, 42 km, et Rheinfelden – Bâle, 16 km